fbpx

Allo docteur, j’ai des problèmes d’IE

Posté le

Sommaire

Avec l’avènement de nouveaux navigateurs tels que Chrome et Firefox, un certain navigateur connu sous le nom d’Internet Explorer a fini par s’effondrer. En effet, nous fêtons cette année les 5 ans du remplacement d’Internet Explorer par Edge effectué par Microsoft. Un anniversaire finalement pas si joyeux que ça au vu du manque de succès du dernier navigateur de Microsoft.

_la porte ouverte aux failles de sécurité

Si la plupart des particuliers ont rapidement abandonné IE pour lui préférer ses concurrents plus modernes, il n’en est pas toujours de même pour les entreprises. En effet beaucoup ont gardé ce navigateur pour des questions de compatibilité avec leurs sites et applications web internes. Un choix qui n’est cependant pas sans conséquences. En effet, comme confirmé par l’expert en cybersécurité de Windows, Chris Jackson, le suivi technique n’étant plus assuré, il s’agit d’une porte ouverte aux failles de sécurité : le navigateur n’est plus aux normes web actuelles ! 

ie-visuel-site

Mais au-delà des problèmes de sécurité que pose le fait de conserver Internet Explorer comme navigateur, le coût que ce choix engendre est loin d’être négligeable. Celui-ci étant totalement obsolète, les perspectives d’évolution d’un site basé sur IE sont inexistantes et la compatibilité avec ce qui se fait actuellement en matière de développement, rarement au rendez-vous. En résumé, les coûts qu’engendrent l’utilisation et la maintenance d’Internet Explorer ne sont pas compensés par la qualité de navigation qu’il propose. 

_un rayon de soleil à l'horizon ?

sun-chromium

Mais si Internet Explorer est presque enterré et Edge un flop monumental, Microsoft ne compte pas pour autant abandonner la bataille contre Google pour le titre de navigateur chouchou des internautes et développeurs. En effet, Microsoft annonçait fin 2018 l’arrivée d’un nouveau navigateur basé sur le même moteur que Chrome et Opera, j’ai nommé Edge Chromium. Avec de nouvelles fonctionnalités flambant neuves que Chrome, son rival, ne possède pas, celui-ci compte bien se faire une place sur le podium. Qui plus est, en plus d’être compatible avec MAC, contrairement à son prédécesseur, le nouveau venu de Microsoft sera doté d’un mode Internet Explorer, assurant ainsi une rétrocompatibilité avec les sites et applications web restés coincés dans les années 1995 à 2015.

Et vous, plutôt fidèle à Chrome ou prêt à partir à l’aventure avec Edge Chromium ?

 

Pour un navigateur à la page, la team Krea’Lab vous conseille : 

sélection-navigateurs

Partager l'article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *